FAQ

  • Copie des cartes d'identités
  • Rapport d'expertise du bien à acquérir ou transformer
  • Photos du bien à acquérir et/ou des garanties complémentaires, et/ou expertise existante
  • Copie contrat assurance incendie et/ou assurance groupe
  • Composition de ménage
Preuves de revenus pour salariés :
  • Attestation d'employeur et/ou attestation chômage/attestation mutuelle (ci-joint)
  • 3 dernières fiches de salaires et/ou preuves des trois derniers paiements du salaire
  • Dernier avenant extrait de rôle (décompte des impôts)
  • Fiche 281.10
  • Preuve du loyer actuel (3 derniers mois + copie du bail)
  • Copie du contrat de travail
  • Preuve des fonds personnels (extraits de comptes)
  • Copies contrats crédits en cours (prêt à tempérament - ligne de crédit - financement )
  • Titres de propriétés + actes de crédits (document notaires)
  • Preuves des revenus locatifs existants (copies des baux + preuves paiements)
  • Attestation banque nationale
  • Convention de divorce (transcription notariale ou copie du greffe)
Preuves de revenus pour indépendants et/ou sociétés :
  • 3 derniers extraits de rôles
  • Détail des charges de l'exercice d'imposition...
  • Copie moniteur belge de la société + statuts société
  • 3 derniers bilans société (format banque nationale)
  • Projet bilan société pour exercice...
Documents concernant l'achat - travaux - construction :
  • Compromis de vente, promesse d'achat, option, engagement d'acquérir
  • Attestation du prix d'achat + frais (vente publique)
  • Devis de travaux établi par vous-même (travaux pers.) ou par entreprise
  • Cahier des charges entrepreneur + plan architecte (si construction)
Cette pénalité est exigée par la banque contractuellement lors d’un remboursement partiel ou total de votre emprunt immobilier.
Cette indemnité avant la loi de 1998 était la plupart du temps de 6 mois d’intérêts calculés sur la base du solde restant au moment de la demande de remboursement anticipé. Le calcul se base sur le taux d'emprunt initial obtenu (dans votre acte notarié). Cette pénalité est ramenée depuis 1998 à 3 mois d’intérêts du solde de l’emprunt et pour certaines sociétés à caractère social elle peut même ne pas exister.
L’acte de mainlevée est un acte notarié par lequel l’emprunteur fait lever l’hypothèque sur un bien si le créancier hypothécaire l’autorise. La plupart du temps le créancier hypothécaire l’autorise car l’emprunteur ne lui doit plus rien (comme dans un rachat de crédit).

Il est important de savoir que depuis 1992 une hypothèque est valable 30 ans à dater de l’acte authentique et s’éteint après ce délai automatiquement sauf si le prêteur demande la réconduction de l’hypothèque.
Dans la pratique ce sont des frais liés à la radiation de l’hypothèque pour le compte d’une institution financière et les frais sont à charge de celui-ci qui en fait la demande dans ce cas l’emprunteur. Dans la majorité des cas ces frais sont repris dans le nouvel emprunt. Ce calcul est très précis (barème datant de 1971) et est calculé sur base de l’inscription de crédit initiale de l’emprunt.

Demandez-nous un calcul précis de rachat de votre crédit hypothécaire.
Lorsque l’on vous parle de solde restant dû de votre crédit hypothécaire de quoi s’agit-il ?

Il s’agit des montants en capital qui sont encore dus à votre banque, sur votre crédit hypothécaire actuel, hors intérêts ! En effet, lorsque vous décidez de rembourser votre crédit hypothécaire de manière anticipée, les intérêts encore à échoir jusqu’à la fin de votre emprunt ne sont plus dûs !
Attention il faut tout de même noter que lors d’une rupture anticipée de votre crédit hypothécaire, l’institution vous réclamera à titre de pénalités de rupture trois mois d’intérêts.

D'autres frais liés à une rupture de crédit hypothécaire sont d’application lorsque vous refinancerez votre emprunt auprès d’une autre institution, tels que les frais de mainlevée, les nouveaux frais d’actes...
Afin de pouvoir vous aider à simuler sur notre site un éventuel montant à refinancer, il est utile de pouvoir déterminer le solde restant dû de votre crédit hypothécaire actuel.
Pour ce faire, le plus simple est de pouvoir vous reporter au tableau d’amortissement qui vous a été fourni lorsque vous avez contracté votre emprunt hypothécaire. Le chiffre à tenir en compte est celui qui correspond à la période à laquelle vous refinancerez votre crédit hypothécaire.

Attention, prenez en compte le solde restant dû, hors intérêts. Une fois ce montant déterminé, il vous suffit de le retranscrire dans notre simulateur qui vous donnera nos meilleures conditions, selon la formule choisie.
La possibilité de financer de nouveaux travaux dans le cadre d’un rachat est une disposition très courante et très pratique.
Les travaux feront partie de votre crédit globalisé aux mêmes conditions que votre emprunt mais avec une mise à disposition des sommes consacrées aux futurs travaux. La tendance actuelle prévoit que vos travaux puissent être réalisés dans une période de 12 à 24 mois à dater de la signature de l’acte chez le notaire.

Cette possibilité de disposer de certaines liquidités peut également être prévue mais est limitée par rapport à l’emprunt principal pour vous permettre de disposer de cash-flow.

Renseignez-vous pour connaître tous les détails de ces dispositions particulières.
En tant qu’intermédiaire spécialisé dans le secteur du crédit hypothécaire, nous mettons tout en œuvre pour vous aider à réaliser vos projets en obtenant dans les meilleurs délais et aux meilleures conditions un emprunt hypothécaire vous permettant d’entériner votre opération.

Nos conseillers en plus d’être des techniciens du crédit hypothécaire sont aussi là pour vous assister dans toutes les démarches relatives à l’achat immobilier afin que la prise en charge de votre opération puisse être gérée et menée de bout en bout.
Un prêt hypothécaire est un crédit qui vous est accordé et qui prend pour gage ou garantie le bâtiment en question permettant à l’institution de crédit de garantir son risque en cas de non-remboursement de la part des emprunteurs.

En cas de défaut de paiement prolongé, la compagnie peut essayer de récupérer l’argent qu’elle vous a prêté et aura la faculté légale de mettre le bien en vente publique pour récupérer sa mise de départ.
Toute personne physique ou morale pouvant faire preuve de ses revenus.
Sauf dans le cadre de certaines formules particulières vous permettant de postposer les premiers remboursements, votre premier remboursement commence un mois après le passage de l’acte chez le notaire.
Une fois que vous avez signé une offre d’achat et/ou une promesse de vente et que cette dernière a été acceptée par les vendeurs, il faut absolument vous mettre en contact avec nous afin que nous puissions réunir tous les documents nécessaires à la composition de votre dossier de crédit hypothécaire.
Bien souvent, quand vous êtes candidat acquéreur et que votre offre a été acceptée, le vendeur est en droit de vous réclamer des montants (bien souvent 5 ou 10% du prix d’achat) à la signature du compromis de vente.

Si vous ne disposez pas de fonds propres pour verser ces montants, pas de problème !

Nous pouvons vous aider à avancer cette somme, et ce, jusqu’au jour du passage de l’acte authentique devant le notaire. Ce jour-là, les montants avancés seront remboursés automatiquement à la l’institution financière.
Non, les frais de notaires sont barémiques en Belgique, que vous preniez le même notaire que le vendeur ou que chacune des parties aient leur propre notaire, aussi bien pour le vendeur que pour l’acquéreur cela n’a aucune influence au niveau du coût des prestations de ceux-ci.

Faites vos calculs avec nos simulateurs.
Si vous ne connaissez pas de notaire qui puisse vous assister dans les démarches d’achat en fonction de votre position géographique, nous pouvons vous conseiller des études efficaces qui peuvent vous aider à devenir propriétaire !
OUI !

Les prix de l’immobilier ayant tellement augmenté ces dernières années, il est devenu de plus en plus difficile pour les ménages d’économiser assez afin de pouvoir prévoir les frais de notaires liés à un achat immobilier.

C’est pour cette raison que nous travaillons avec des partenaires financiers qui sont prêts à financer votre achat.
Lorsque vous avez obtenu, dans le cadre de votre crédit hypothécaire, une partie du budget qui est à consacrer aux travaux, ceux-ci ne seront disponibles qu’une fois que l’acte de crédit aura été signé chez le notaire, pas avant.

Ces montants sont le plus souvent libérés par la compagnie de crédit sur remise de facture acquittée, devis signés ou encore sur présentation de tickets de caisse justifiant de l’achat de matériaux.
Les frais de mainlevée sont les frais qui sont réclamés par le receveur de l’enregistrement lorsque votre crédit hypothécaire est racheté ou refinancé. Ils sont d’application lorsqu’une hypothèque est levée de façon définitive.
L’indemnité de réemploi est une indemnité forfaitaire souvent fixée à trois mois d’intérêts que les organismes bancaires réclament aux clients qui remboursent de façon anticipée tout ou partie d’un crédit en cours.
Ce type de clause permet aux acquéreurs de marquer et confirmer leur intérêt sur un bien immobilier de proposer un prix de vente au vendeur tout en gardant une sécurité qui permet à l’acheteur de se retirer de la vente si le prêt est refusé.

Cette clause est le plus souvent limitée dans le temps.
La constitution d’une garantie ou d’un acompte n’est pas obligatoire, cependant, il est d’usage de verser ces montants le jour du compromis afin d’apaiser tout le monde quant au sérieux de la transaction.
Afin de répondre de façon complète à cette vaste question, nous vous proposons de vous reporter à la section fiscalité immobilière de notre site internet.
On parle de bien à usage d’habitation propre et unique quand il s’agit du bâtiment dans lequel on déclare son domicile personnel et que c’est le seul que l’on possède.
Ce type d’assurance n’est pas obligatoire, sauf dans certains cas bien précis.

Par exemple, dans les crédits hypothécaires où les organismes bancaires acceptent de prêter la totalité du prix d’achat + les frais de notaires, ils imposent une couverture décès afin de limiter leur risque.

Cependant, une fois que la quotité d’emprunt dépasse les 70% l’assurance solde restant dû n’est pas obligatoire, même si elle reste fortement conseillée ! Nous avons à cet égard une obligation de conseil.
La couverture incendie est réclamée par l’organisme financier (document d’avenant hypothécaire) pour se prémunir des risques de dommages sur son hypothèque.
Si vous êtes déjà propriétaire d’un bien immobilier en Belgique, il est possible de faire financer votre seconde résidence à l’étranger par l’intermédiaire d’un emprunt hypothécaire réalisé en Belgique.
Contrairement à ce que l’on peut penser, un immeuble de rapport n’est pas forcément un bâtiment composé de plusieurs unités et créant des revenus locatifs, cette appellation peut s’appliquer à n’importe quel bien immobilier qui est loué et qui produit un revenu locatif constant et régulier.
Oui, le fichage doit avoir été régularisé au moment de la demande et ne pas avoir duré trop longtemps mais si vous avez une situation stable de vos revenus toutes les possibilités sont permises. Interrogez-nous.
Nous examinerons attentivement votre situation et surtout votre parcours professionnel mais si celui-ci est une suite logique de votre parcours d’employé ou si vous avez obtenu un diplôme qui vous destine à ce statut nous pourrons trouver ensemble des possibilités de financement hypothécaire. Interrogez-nous.
Si vous pouvez prouvez 3 ans d’intérim sans trop d’interruptions, on considérera vos revenus comme des revenus stables et donc votre traitement sera pris en considération pour calculer vos possibilités d’emprunt.
Si vous pouvez nous prouver votre date de reprise à plein de temps, nous prendrons votre salaire normal comme base de calcul.
Nous verrons d’abord votre parcours professionnel et examinerons votre contrat (clause d’essai ou pas). Tous ces éléments, s’ils sont favorables, vous permettrons d’emprunter.
Bien sûr. Pas dans tous les cas mais dans beaucoup de situations votre emprunt pourra être accordé sur la durée souhaitée.
En principe oui. Nous examinerons en détail la possibilité de tout regrouper en un seul crédit. Interrogez-nous.
Bien sûr. Nous prévoirons deux conventions différentes avec des durées différentes proportionnellement aux revenus de chacun. Interrogez-nous.
Les travaux sont souvent le plus que vous apportez dans un logement, mais comment les financer ? Comment cela se passe pendant le temps de la rénovation et surtout comment vont-ils être payés par la l’institution de crédit ?

Les travaux ont les mêmes conditions que le crédit principal et peuvent être financés sur la même durée ou encore faire l’objet d’une convention séparée avec une durée différente. Il est important pour l’institution financière de savoir ce que vous allez faire de cet argent destiné aux travaux et surtout quel type de travaux pour estimer la plus-value que cela apportera à votre bien immobilier.
Le passage d’un expert est souvent exigé et cela nécessite de pouvoir chiffrer les différents postes à prévoir et de savoir si c’est vous ou des entreprises qui vont exécuter les travaux et de savoir à combien de temps vous estimez la rénovation. La réponse à ces différentes questions est essentielle et déterminera le type de convention dans votre cas personnel.
Vous ne rembourserez à la compagnie que ce que vous prenez dans l’enveloppe travaux définie initialement. Donc, si vous faites des économies sur les différents travaux, vous rembourserez sur un montant inférieur votre crédit. Néanmoins, les travaux auxquels vous vous engagez devront impérativement être exécutés.

Différentes formules existent pour répondre à votre cas particulier. Interrogez-nous.
La construction est la reine des opérations immobilières. Le plus beau projet immobilier puisqu’il s’agit d’une création de A à Z et qui combine une foule d’intervenants, un architecte qui nous fait rêver avec ses plans, un entrepreneur qui vous vante tous les mérites du neuf et qui est à la pointe des dernières nouveautés en terme de gain énergétique et un financier qui est là pour vous rassurer sur toutes les étapes du projet.

Dans 75% des cas, le candidat bâtisseur est déjà propriétaire et pourtant l’aventure de la construction est un projet passionnant complètement neuf mais qui demande du temps aux candidats emprunteurs. La question financière est centrale dans ce projet et la question du délai et des échéances à venir cruciales pour bien estimer la réalisation de sa construction.